Contenu

Historique

et Patrimoine

Historique

L'illustration ci-dessus montre Férolles, La Queuvre et le Gué-Gaillard en 1634 sur une carte de Cassini (Duché d'Orléans).
La commune tire son nom du fer dont elle a été très tôt un lieu d'échange et de travail. Avant le XIXe siècle, les communes de La Queuvre et de Férolles existaient de manière indépendante.
La paroisse de Ferolles acquiert le statut de municipalité avec le décret du 12 novembre 1789 de l'Assemblée Nationale puis celui de « commune », au sens de l'administration territoriale actuelle, par le décret de la Convention nationale du 10 brumaire an II (31 octobre 1793).
.
Férolles est réunie avec la commune de La Queuvre par ordonnance royale du 25 février 1818. Un changement des limites territoriales avec la commune de Darvoy est effectué en 1933 : Darvoy gagne 19 a 65 ca sur Férolles.

Patrimoine

  • L'église Saint-Pierre date de 1861 ; les plans furent dessinés par l'architecte Hyacinthe Boulard54 ; elle abrite plusieurs tableaux dont « l'Assomption de la Vierge » de Jehan Senelle, datant de 1668 et classé depuis 1992.
  • Le château de La Queuvre, datant des XVe et XVIe siècles, inscrit à l'inventaire des monuments historiques le 12 janvier 1931, a eu l'honneur d'accueillir pour une nuit le roi Louis XIV. En 1858, sur son territoire, des vases sacrés datant des XVIe et XVIIe siècles ont été découverts dans le sol.
  • Le château du Gué-Gaillard, datant des XVIIIe et XIXe siècles, remanié et restauré aux XIXe et XXe siècles. Les ailes nord-est et sud-est furent détruites après 1832 ;
  • Le village compte deux croix de chemin en fer, datant probablement du XIXe siècle, l'une au lieu-dit Croix des Folies, l'autre au lieu-dit les Places.
Eglise Saint Pierre La Queuvre Le Gué Gaillard Croix des Folies Croix des Places
Crédit photo : Malnoury Robert
 
A la ferme du Martroi, en 1903, une sépulture reconnue antérieure à l'occupation gallo-romaine a été découverte.vase du champ d'urnes du Martroi Cette ferme se situe sur une butte insubmersible (altitude 110 m par rapport à une moyenne de 100 m pour le reste de la commune de Férolles). Dans la partie nord de cette butte, devait s'étendre un cimetière détruit peu à peu par les labours (source: Société préhistorique française).
Photo : Vase du champ d'urnes du Martroi
(source : Société préhistorique française)